LES REBELLES SYRIENS UTILISENT UN PRISONNIER DE GUERRE DANS UN ATTENTAT.flv

Dans une pièce de cette maison : un prisonnier, fidèle du régime, qui a été visiblement battu par ses geôliers mais semble dorénavant bien traité. On lui affirme qu'il va être libéré le soir même à l'occasion d'un échange de prisonniers. « On lui bande les yeux, l'installe dans le véhicule et lui explique qu'il devra ensuite conduire le camion jusqu'à un check-point » affirme la « BBC ». « Ce qu'il ne sait pas, souligne le journaliste, c'est qu'à l'arrière du véhicule, sont installés 300 kg d'explosifs qui doivent être actionnés à distance ». Cette fois-là, le mécanisme ne fonctionnera pas. Cette vidéo montre la profondeur à laquelle les États qui financent et incitent des mercenaires d'« Al-Qaïda » pour abattre le gouvernement Assad en Syrie, dans le but d'accomplir leur phase finale, sont coupables de « crime de guerre ». Les Etats-unuis, la France, la Grande Bretagne, le Quatar et l'Arabie Soudite devraient être coupable de collision avec terroristes ayant commis de « crime de guerre »."

Previous video Go back Next video

No ratings yet - be the first to rate this.

Make a free website with emyspot - Signaler un contenu illicite sur ce site